Aller au contenu principal

Qualichef

Quali-chef

En savoir plus

Actualités

philippe_chagnon_cocktail_sante
Flash infos
Plan pour les travailleurs indépendants : l’U2P salue des mesures historiques
Logo_CGAD
Flash infos
Le recrutement au cœur des débats du Congrès annuel de la CGAD

Vous êtes un professionnel Charcutier Traiteur ?

En savoir plus

La reprise d’entreprises est un enjeu majeur pour le secteur de la charcuterie artisanale. En effet plus de 50 % des chefs d’entreprise sont âgés aujourd’hui de plus de 50 ans. De nombreuses opportunités seront donc accessibles dans les années qui viennent.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Il existe une condition de qualification artisanale : pour fabriquer des produits frais de charcuterie, il faut être titulaire d’un CAP ou d’une expérience minimale de trois ans dans le métier. Il n’est pas nécessaire de remplir cette condition soi-même, il suffit d’employer un salarié qui justifie de cette qualification.
A noter : cette condition n’est pas requise pour une activité de traiteur.

Créer son entreprise ou en reprendre une ?

Dans le secteur de la charcuterie artisanale, il est beaucoup courant de reprendre une entreprise déjà existante que d’en créer une. La création d’entreprise est en effet considérée comme plus complexe à mettre en œuvre et plus onéreuse au regard notamment des contraintes sanitaires à respecter pour les locaux et les équipements de production.

Comment faire pour trouver un fonds de commerce à reprendre ?

Plusieurs moyens existent quand on est à la recherche d’annonces de fonds à vendre en charcuterie traiteur : 

  • Consulter les petites annonces de Charcuterie & Gastronomie (mettre lien vers magazine)
  • Prendre contact avec le syndicat CNCT du département dans lequel on veut s’installer (mettre lien avec carte des représentants)
  • Suivre la page facebook de la CNCT qui partage les annonces de fonds à vendre
  • Se rapprocher du service transmission reprise de la chambre des métiers de son département et consulter la bourse nationale d’opportunités (https://entreprendre.artisanat.fr/)

Vers qui se tourner pour le financement ?

Il est conseillé de déposer des dossiers de financement dans plusieurs banques pour optimiser ses chances et obtenir le meilleur taux de crédit.

Certains éléments de parcours pourront être considérés comme des points forts qui rassureront la banque : être déjà salarié de l’entreprise qu’on souhaite reprendre, avoir remporté des concours dans la profession …

Pour le reste, obtenir un prêt couvrant les besoins peut s’avérer compliqué.

Le site BPI France propose des pistes qui peuvent être mobilisées pour réussir à boucler son financement : https://bpifrance-creation.fr/moments-de-vie/comment-financer-projet-reprise-dentreprise
Il existe aussi des initiatives innovantes comme celle menée par la Chambre Professionnelle des Charcutiers Traiteurs de Paris et région parisienne, qui permet de garantir les dossiers de jeunes repreneurs.

Où peut-on se procurer des renseignements ?

La CNCT a établi une brochure explicative dédiée à la reprise d’une entreprise de charcuterie traiteur. Dans une présentation simple et concrète, précautions et pièges à éviter sont passés en revue avec à la clé l’ensemble des outils mis à disposition des repreneurs pour faciliter l’aboutissement de leur projet. 

Cette brochure est accessible à toute personne intéressée, sur simple demande.
Les services de la CNCT sont par ailleurs à disposition pour répondre aux interrogations de créateurs ou repreneurs d’entreprise.

Pour des renseignements généraux sur la reprise d’entreprise, le site service-public.fr est une mine d’informations précieuse.

Partager :